0 Share

Post written by:

Dans l’étude « L’audiovisuel public à l’heure du numérique : quel avenir face à la globalisation de la consommation ? », l’IDATE DigiWorld analyse quatre grandes orientations stratégiques prises par le secteur audiovisuel en Europe.

Les médias de service public (MSP) européens affrontent des problématiques communes, à savoir : des réductions budgétaires liées à des difficultés économiques et à une remise en question de leur mission, la nécessité de rajeunir l’audience en proposant des contenus plus adaptés et l’obligation de faire face à une concurrence internationale. De nombreux défis restent à relever pour les MSP.

Une offre pléthorique de contenus avec le numérique

Les chaînes de service public subissent la concurrence des services sur Internet dont l’offre de contenus est particulièrement abondante. Dans une situation d’offre pléthorique, au sein de laquelle le téléspectateur peut trouver aussi bien des contenus s’adressant au plus grand nombre que des contenus répondant à des goûts et besoins très spécifiques, l’intérêt et la légitimité des contenus proposés par les chaînes de service public se voient remis en cause dans un nombre croissant de pays.

Un poids décroissant du service public et des recherches d’économie de la part de la plupart des gouvernements

Les recettes générées depuis 2012 parmi les principaux groupes audiovisuels publics en Europe ont stagné (-0.2 % en moyenne par an), tandis que celles générées par leurs homologues privés ont progressé au rythme annuel moyen de 7,8 %. La part du chiffre d’affaires généré par les 24 groupes audiovisuels publics figurant parmi les 50 principaux groupes médias européens est tombée de 45 % en 2012 à 36 % en 2017.

De nouvelles stratégies à mettre en place : fermeture de chaînes de TV au profit de services OTT

Au fil des années, les groupes audiovisuels voient la création, la disparition ou la réorientation de chaînes thématiques. Désormais, cette évolution prend une nouvelle ampleur avec la fermeture de chaînes de télévision au profit de services OTT.

L’exemple britannique : La conversion de BBC Three en chaîne OTT

La chaîne britannique BBC Three, lancée sur la TNT en 2003, a dû faire face à de lourdes coupes budgétaires. Pour ne pas dégrader la qualité des contenus, la chaîne a fait le choix de se convertir en contenu OTT.

Cet exemple, représentatif des choix adoptés par la plupart des MSP européens, est un cas d’école annonciateur qui pourrait se développer plus largement dans les groupes audiovisuels publics européens.

D’autres choix stratégiques sont également opérés par les MSP en Europe, soit de façon alternative, soit de façon complémentaire, dans la mise en œuvre de nouvelles synergies internes entre activités TV, Radio et Internet, ou encore le développement de coopérations dans l’OTT avec les groupes privés, ou plus larges avec les autres groupes publics européens.

Quelles perspectives pour le secteur audiovisuel en Europe ?

En partant de l’analyse des différentes stratégies adoptées par les MSP, l’IDATE DigiWorld a conçu quatre scénarios d’évolution possible pour l’industrie de l’audiovisuel à horizon 2025, allant du plus prudent (scénario « low cost ») au plus risqué (le scénario de rupture), en passant par un scénario favorable (celui de la syndication) et un scénario alternatif (le scénario de convergence).